TOP NEWS
AFFAIRE VITALE HUMILIÉE A PARIS : Taliban Choco persiste et signe ‘’je m’excuse (…) mais que Vitale accepte les critiques.’’
Showbiz Ecrit par kouadio@djela.ci Ecrit le 17 Sep 2021 à 10:36

AFFAIRE VITALE HUMILIÉE A PARIS : Taliban Choco persiste et signe ‘’je m’excuse (…) mais que Vitale accepte les critiques.’’

   Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, le 13 septembre 2021, l’on aperçoit l’artiste chanteuse ivoirienne du coupé décalé vitale, se faire critiquer par des propos acerbes d’un internaute du nom de Taliban Choco en ces termes ‘’ c’est toi qui te joues les grandes chanteuses de la Côte d’Ivoire, Josey chante mieux que toi (…) tu ne chantes rien de bon’’. A-t-il jeté au visage de la Beyoncé d’Afrique.

   Submergée par cette énième critique publique humiliante, la patronat du coupé décalé, a annoncé dans une publication sur sa page Facebook, ce mercredi 16 septembre 2021, la fin de sa carrière musicale, indexant ainsi ceux qui l’y ont poussée.

‘’ j’arrête la musique, c’est bon, c’est terminé’’ a-t-elle publié en citant à la fin du tweet les noms, de Annie France Bamba, Barthélémy Inabo, Taliban Choco, et les remerciant de lui ‘’avoir fait mal’’.

   Suite à la publication, les soutiens à la détentrice du prix du Meilleur artiste féminin CD du Primud 2020, ne se sont pas faits attendre, entre fans et acteurs de la sphère musicale coupé décalé, tous ont exprimé leur attachement à l’artiste en la motivant à ne pas abandonner.

   À côté des messages de soutien à Vitale, le sieur Taliban Choco, n’a pas été épargné par des insultes, le poussant ainsi à présenter ses excuses à l’artiste. "Je présente mes excuses à vitale. Mais qu'elle apprenne aussi à accepter les critiques, ça va l'aider à avancer ", s’est-il exprimé dans une vidéo divulguée sur les réseaux sociaux.

   Excuse sincère ou pas, l’artiste vitale ne s’est pas encore prononcée après l’annonce de son retrait de la scène musicale du coupé décalé.

   Rappelons que la chanteuse ivoirienne a plusieurs fois été la cible de commentaire humiliant et rabaissant sur sa musique de la part des personnes citées dans son tweet.

 

Denise KOUADIO

Partage: