INFOS FLASH
  

ACTUALITES

Sur l'article :

   Lancement du Projet CEWA

Ce mercredi 22 Mai 2019 à 10h au Plateau à la Chambre de Commerce et d’Industrie de Côte d’Ivoire s’est tenue la cérémonie du Lancement du Projet « CEWA » qui signifie «  Jeune femme dynamique et entreprenante » organisé par La Fondation African Women Initiatives en abrégé AWI ayant pour Présidente Madame Fadika Mariam.

La Fondation AWI a pour objet le développement communautaire par l’autonomisation économique de la femme. Cette fondation soutient et encourage les initiatives  qui concourent à l’amélioration des conditions de vie et à l’épanouissement économique et social  de la femme africaine, nonobstant le  secteur d’activité. Cette initiative viendrait à relever le défi qui consiste donc à rendre plus productives les femmes pour qu’elles parviennent à générer plus de revenus pour elles-mêmes et pour leurs familles.

A cette Journée, Madame Gertrude Koné Consultante à la Fondation AWI, a présenté le contexte et justification de ce projet en mettant l’accent sur la situation économique et sociale de la femme
- la majorité de la population pauvre
- le nombre de femme propriétaire du tiers de l'ensemble des entreprises en afrique avec un record de 61,9% en cote d'ivoire (2012, rapport de la BAD sur la parité entre les sexes)
- les réelles difficultés à accéder à l'éducation, à la santé, à l'emploi et autres opportunités économiques.

Ce projet vise les femmes avec des étales dans les marchés et dans les coins des rues dont leur revenu est inférieur au SMIG (Stock marchand inférieur à 50.000), les détaillants déjà installés sur le marché avec un chiffre d’affaire n’excédant pas 50.000 FCFA et les vendeuses de galettes ou d’attiéké poisson

Elle a aussi présenté les objectifs qui en découlent de ce projet qui sont de :

- Constituer un réseau de distribution pour les industriels (Grandes, Petites ou Moyennes)

- Constituer un réseau de clients pour les établissements financiers et assurances (Inclusion financière)

- Répondre à une question à l’insertion des femmes des collectivités décentralisées (mis en œuvre – suivi - évaluation).

De ce fait, les résultats attendus sont de tels sortes que les femmes « CEWA » auront des comptes dans les établissements financiers et auront des polices d’assurances (inclusion financière) ; aussi l’adoption de ce projet permettra l’insertion des jeunes et des femmes grâce aux collectivités décentralisées de chaque localité.

Cette phase pilote de ce programme se réalisera dans la zone des marchés des communes suivantes : Marcory, Adjamé, Abobo, Attécoubé, Cocody et Treichville.

En outre, elle a fait mention de deux composantes qui assureraient la durabilité du programme.

Premièrement au niveau de l’autonomisation économique, cette composante vise à répondre au besoin de financement des femmes à faible revenu et peu structurées, renforcer les capacités managériales, faciliter l’accès aux produits de grande consommation aux populations des zones reculées, améliorer les conditions de vies des femmes, faire de la femme une actrice de développement pour sa communauté

 Deuxièmement , au niveau du volet social et du droit humain, cette composante vise à améliorer les conditions de vies des femmes sur les marchés, créer l’harmonie et la cohésion entre les femmes sur les marchés

Lors de cette rencontre les officiels ont témoignés de leur soutien, avec Madame Binaté représentante du Ministère de la famille, de la femme et de l’enfant, qui encourage toutes les femmes à adhérer au projet afin qu'elles puissent être autonomes, Monsieur Marcelin Zinso représentant du Ministère du commerce, d’industrie et de la promotion des PME. Il ajoute que M.le ministre visitera la Fondation dans les prochains jours, aussi félicite la présidente pour ce projet qui est une action qui va :
- Concourir à l'autonomisation de la femme,
- Concourir à l'inclusion financière
- Concourir au future patronne des PME.

Par ailleurs, M. Zinso se prononce sur un aspect important, d’où il lance un appel aux femmes adhérentes de ce projet de bien rembourser et assurer d'ouvrir les portes aux autres femmes en étant un modèle de remboursement.

Pour terminer, Madame Mariam Fadika Présidente de la Fondation AWI exhorte les premières bénéficiaires de travailler sérieusement et que par elles, si le travail est bien fait il y aura une deuxième génération de cohortes. Elle a remercié tous les partenaires qui ont bien voulu s'associer à la cérémonie de lancement.

 

Fait à Abidjan le Samedi 25 Mai 2019


DREN