INFOS FLASH
  

Salon International des transports en Afrique face aux Changements climatiques

Sur inscription

Sur l'évènement



Lieu: Hotel Ivoire
Organisateur: Africa Transport and Environment   Contacter
Infoline: 87030343
Description

1.       Introduction : Émissions de CO2 et consommation de carburant des voitures

La population africaine,  est en constante augmentation, elle compte  1 277 292 131 habitants en 2018, selon populationpyramid.net, en mars 2018, 44 pays  africains  se sont engagés à mettre en place un marché commun pour l’Afrique – la Zone de libre-échange continentale africaine. Ces initiatives constituent un pas supplémentaire vers l’intégration de l’Afrique, qui permettra aux populations d’améliorer leurs conditions de vie. L’intégration africaine présente un potentiel considérable, non seulement pour favoriser une croissance économique plus robuste et plus équitable par le biais de marchés, mais également pour atténuer les conflits sur le continent.

Une COP est une grande conférence internationale sur le climat qui réunit les États engagés depuis 1992 par la Convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques (CCNUCC). COP signifie “Conférence of parties”, les “parties” étant les signataires de la Convention (195 pays + l’Union européenne). L’objectif est de faire le point sur l’application de la Convention et négocier les nouveaux engagements.

Particularités de la COP21 Paris 2015

La COP21 est la 21e Conférence des parties (COP) à la Convention cadre des Nations Unies sur les changements climatiques de 1992, réunissant 195 États et l’Union Européenne, après celle de Varsovie (COP19) et Lima (COP20). Elle s’est tenue du 30 novembre au 11 décembre 2015 à Paris-Le Bourget (93), sous présidence française.

Le premier accord universel pour le climat a été approuvé à l’unanimité par les 196 délégations (195 États + l'Union Européenne), le 12 décembre 2015. Moins d'un an après, le 4 novembre 2016, L'Accord de Paris (COP 21) entre officiellement en vigueur. Le seuil des ratifications - 55 Etats représentant 55 % des émissions de gaz à effet de serre - a été atteint en moins d’un an. Il est nécessaire de faire la lumière des pratiques en Afrique, la situation est préoccupante d’un point du point de vue de tous les experts mondiaux, chaque jours des dizaines d’épaves de Golf et de Mercedes sont alignées et empilées sur le bord de la route et jusqu’au pied des immeubles délabrés. Ces voitures-là ont rendu depuis longtemps leur dernier souffle. Mais l’air est irrespirable. Des camions, voitures… la plupart hors d’âge.

Dans quelques années, les bouchons des capitale africaines vont connaitre des milliers de kilomètres comme nous le connaissons dans les pays développer, dans les rues saturées, que se déverseront les millions de diesels dont l’Europe ne veut plus pour ses citoyens. Ils continueront à recracher leurs oxydes d’azote (NOx), ces gaz toxiques responsables de dizaines de milliers de morts chaque année et dont les constructeurs se sont évertués à dissimuler les vrais niveaux d’émission jusqu’au scandale du «dieselgate » et l’aveu du numéro un mondial du secteur, Volkswagen, en 2015.

Malgré tout, et en dépit de l’engagement politique fort annoncé par les dirigeants africains, la population africaines sont confrontés à la pollution des villes par les transports,  il y a quelque pays  qui se sont démarqué et ont affiché une volonté clair à introduire dans leurs pays des véhicules plus propre et respectueuses de l’environnement parmi ceci figure : Le Maroc, le Sénégal, la Côte d’ivoire, l’Afrique du Sud, l’Angola, la Guinée Conakry, le Gabon.

L’objectif de cet salon est de conclure entre Etats Africain des nouveaux tests africaines: sur l’importation des véhicules vers le continent en application de la loi européen WLTP (procédure d'essai mondiale harmonisée pour véhicules légers) et RDE (émissions réelles). La raison de l’introduction de ces tests sera comprise dans les nouvelles normes  avec précision de la consommation réelle de carburant.

WLTP a été développé par la Commission économique des Nations Unies pour l'Europe (UNECE) avec le soutien de la Commission européenne (CE) afin de garantir que les tests reflètent plus fidèlement les résultats réels, notamment en ce qui concerne les émissions de CO2, mais également d'autres aspects requis pour le type de véhicule. -approval1.  C’est pourquoi il sera important de définir des dates échelonné pour les pays qui vont adoptées les textes en vigueur.

-          À partir du 1er septembre 2017, les tests WLTP et RDE s'appliquent à tous les nouveaux modèles de voiture, pour les pays européen, ses textes qui pourrons servir de modelé pour les africains avec adaptation à la réalité de chaque pays.

-          le test WLTP doit s'applique à toutes les immatriculations de voitures neuves.

-          À partir du 1er mai 2025, la prime à la reconversion s'applique à toutes les immatriculations de voitures neuves.

Toutefois, outre les nouveaux tests, les mesures de l'UA doivent prévoir une période de transition pour les véhicules de fin de série1 et 2 présent sur le continent avec prise en compte de bonus d’incitation pour achat de nouveaux véhicules.

Le test RDE est un test d'émissions plus réaliste dans des conditions de conduite réelles, pour les émissions de NOx et d'autres particules, qui sont une cause majeure de pollution de l'air. Ce test est effectué avec un système de mesure des émissions portable (PEMS) qui est fixé à la voiture alors que vous conduisez dans des conditions réelles sur la route. Par conséquent, le test RDE complétera le test adopté, qui sera le nouveau test de laboratoire amélioré pour les émissions de CO2 et consommation de carburant. Les principaux et nouveaux tests qui seront proposée seront articulés autour des termes suivants:

·          tester tous les équipements optionnels séparément,

·         inclure les valeurs optimales et négatives au lieu des valeurs moyennes,

·          inclure des vitesses moyennes et maximales plus élevées,

·          inclure les démarrages chauds et froids,

·         inclure un plus grand nombre de situations de conduite (urbaine, suburbaine, route principale, autoroute)

·          inclure des distances de test plus longues

·         inclure des puissances d’entraînement moyen et maximal supérieures

·         observez les accélérations et décélérations plus difficiles, et

·         le processus de configuration des véhicules avant le test est plus difficile.

Tout cela signifie que les tests prendront en compte davantage de facteurs réels, ce qui augmentera le nombre de tests en général, car tous les équipements en option doivent être testés séparément, mais les temps de test augmenteront également de 50% (soit de 20 à 30 minutes). ). Cela a considérablement accru la demande de capacité de test, ce qui entraîne des goulots d'étranglement et des perturbations de la production, la création d’un géant de fabrication de véhicule propre made in africa sera l’un des objectifs globaux du salon.

Un autre impact pourrait provenir de taxes  qui varient en fonction du système de taxe sur le CO2 de chaque pays. Toutefois, les taxes carbones sur les carburants ont clairement indiqué la transition des véhicules d’occasion vers des nouveaux voitures ne devrait pas avoir d'incidence négative sur la taxation des véhicules en augmentant les coûts pour les consommateurs. Néanmoins, la fiscalité étant une compétence nationale, il appartient à chaque État membre de modifier à sa guise ses systèmes fiscaux.

Vidéo

Cet évenement n'a pas de vidéo

Localisation